RSS

Le Cinéma Baroque : Watchmen

20 Mar

J’ai une opinion assez ambivalente sur Zack Snyder. Pas en tant qu’homme (je pense que je le détesterai d’après le peu que je connais de lui), mais en tant que cinéaste. Le bon point : L’Armée des Morts, remake très jouissif du classique de Romero (que j’avais vu avant et aimé avant). Le mauvais point : 300, dont la première vision m’avait explosé les mirettes, et dont la seconde vision m’avait apporté beaucoup de fous rires involontaires.

Ayant lu finalement le comic Watchmen avant d’aller voir le film, j’avoue avoir eu très très peur.

Eh ben finalement, à l’opposé de beaucoup de gens je pense, j’ai adoré ce film. Et je trouve sincèrement que Snyder a eu un sacré culot pour beaucoup de choses dont celles-ci :

– oser le décalage complet entre les images et les chansons (la chanson post-hyppie de Simon and Gardfunfel The Sound of Silence pour l’enterrement du fasco Comédien ? Coup de génie !)
– ne jamais évacuer le côté assez bêta et terre à terre du « héros » Hibou (bien que n’appréciant pas le personnage, j’avais beaucoup aimé le traitement façon « vieux mou » du comics, et je suis très contente de voir que Snyder n’a pas « héroifier » son héros pour le passage sur grand écran)
– appuyer l’iconisation des personnages par des ralentis : le « truc » visuel et technique de 300 est ici utilisé avec une parcimonie étonnante de la part de Snyder, et ça marche
– appuyer l’iconisation, encore, des personnages, en soulignant leur force d’une façon que j’ai trouvée assez adroite : cela peut être jugé comme une trahison par rapport à la normalité des personnages dans le comics, qui sont des gens lambda avec juste des costumes plus ou moins ridicules, mais j’ai trouvé que ça rendait bien à l’écran, et que ça symbolisait bien aussi leurs frustrations (genre je défonce un mur parce que ma colère est grande comme ça)
– le générique : résumer plusieurs dizaines de pages du comics et décrire l’uchronie de façon aussi claire en quelques images, whouah ! Alors certes quelques scènes (et Cène ^^) doivent paraître obscures aux personnes qui n’ont pas lu le comics avant (elles ne concernent que les héros et pas du tout l’uchronie), mais quel plaisir tout de même !

Bon, j’ai aussi trouvé quelques défauts au film, mais qui sont explicables par des problèmes de « simplification » du scénario (il pouvait pas faire un film de cinq heures non plus) : le complexe mère-fille du Spectre soyeux un peu trop survolé, ce qui enlève quand même à la complexité du personnage ; la présence du Hibou à la mort de Rorschach que j’ai trouvé vraiment dommageable (parce que son ridicule à lui dédramatise beaucoup cette scène pourtant intense et dramatique dans le comics) ; l’absence totale de la trame parallèle sur le marchand de journaux, son lecteur et les histoires de pirate.
Mais en tout et pour tout, un grande réussite, et c’est sans doute la première fois que je prends autant de plaisir à regarder un film de super héros aussi « baroque » (comme dit 300 était un peu trop primaire, et Sin City pourtant joli et que j’avais aimé ne m’a pas laissé non plus une impression aussi forte)

J’irai le revoir, et j’achèterai le DVD, et voilà.

Note bonus : j’ajoute Le Comédien à la longue liste de des personnages ambivalents et complexes que j’adore (ceci ne veut pas dire que j’approuve leurs actions, au contraire, mais c’est comme Gaïus Baltar dans BSG : il y a de la fascination dans l’horreur)

Publicités
 
5 Commentaires

Publié par le 20 mars 2009 dans cinema

 

5 réponses à “Le Cinéma Baroque : Watchmen

  1. Intercalaire

    21 mars 2009 at 11:36

    Ca y est, j’ai fini le comic…
    Wow. Je me suis sentie un peu stupide à la fin, comme toujours lorsque je finis quelque chose de très bien ! … je ne sais absolument pas comment je vais parvenir à faire une review de ce truc, mais j’y parviendrai ! Si, si !

     
  2. Intercalaire

    21 mars 2009 at 11:36

    Et d’ailleurs ça m’a donné aussi envie de lire V pour Vendetta ! (du même auteur!)

     
  3. elicad

    21 mars 2009 at 12:09

    Fais ta critique ! Fais ta critique ! Fais ta critique ! Fais ta critique ! Fais ta critique ! Fais ta critique ! Fais ta critique ! Fais ta critique ! Fais ta critique ! Fais ta critique ! 🙂

     
  4. Saru

    22 mars 2009 at 1:03

    Je crois que j’aurais beaucoup plus apprécié ce film si je n’avais pas lu la BD… Savoir tout ce qui allait arriver m’a un peu frustrée en fait.
    Il y a beaucoup beaucoup de choses que j’ai aimé (j’ai particulièrement aimé la musique), j’ai trouvé l’adaptation très bien faite mais je crois l’avoir regardé avec un peu trop de détachement, et en pensant aux « chapitres », pensant que pour un film, ça faisait une narration un peu étrange…
    Bon, j’ai vu le film que hier, je crois que j’ai besoin d’avoir encore un peu de recul et, sûrement, de le revoir.

     
  5. elicad

    22 mars 2009 at 4:55

    Saru : J’avoue avoir été transportée par le film dès le générique, avec cette façon qu’a eu Snyder de synthétiser au maximum l’histoire se passant avant l’histoire du film. A partir de là j’ai attendu chaque scène avec impatience, donc le fait d’avoir lu la BD avant n’a fait que décuplé mon excitation.
    Je pense que j’irai aussi revoir le film, peut-être que moi aussi, passée le premier choc, je vais revoir mon jugement ou le nuancer un peu 😉

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :