RSS

Archives d’Auteur: elicad

À propos de elicad

Mon autre blog public étant mort pour des raisons inconnues, voici la nouvelle adresse de Fraizochocolat, blog sans prétention d'un tout tout tout petit écrivain qui est aussi une sale feignasse...

Entretien chez Cindy Van Wilder

Si vous ne connaissez pas le blog de l’auteure et grande lectrice Cindy Van Wilder, foncez-y !
N’ayant toujours pas lu les Outrepasseurs, je ne peux vous en dire grand chose (si ce n’est qu’il a d’excellentes critiques), mais j’ai déjà suivi des avis de lecture (en young adult et en anglais) et Cindy est devenue, en plus d’une amie, une parfaite conseillère de romans.

C’est donc avec joie que j’ai répondu à quelques-unes des ses questions, sr l’écriture, l’engagement politique… et la couture.

A aller lire ici.

 
Poster un commentaire

Publié par le 26 février 2015 dans Non classé

 

Étiquettes :

Wattpad : nouvelles en lecture libre

C’est titillée par Cécile Duquenne que j’ai ouvert un compte Wattpad.
Plus pratique et surtout plus visible et interactif qu’un site de base, Wattpad permet de publier des nouvelles (voire des romans) sur le modèle de AO3 ou Fictionpress, mais plus directement dédiée aux oeuvres originales.

Pour l’instant, vous pouvez y lire deux de mes textes : Les Crapauds Crabeaux et Comme une Bulle de Savon.

N’hésitez pas à aller y jeter un coup d’oeil ainsi qu’à aller voir le profil de Cécile Duquenne !

couverturecrapauds

 
Poster un commentaire

Publié par le 28 janvier 2015 dans écriture

 

Étiquettes : ,

Microphémérides 2015

Une nouvelle par jour pendant un an, voici le concept des Microphémérides.
Et aujourd’hui, c’est moi qui m’y colle avec une micro-nouvelle sur Daniel Balavoine, à l’occasion de l’anniversaire de sa disparition.
Je serai encore présente à une demie douzaine de reprise au cours de l’année 🙂

Bonne lecture

 
Poster un commentaire

Publié par le 14 janvier 2015 dans écriture

 

Étiquettes : ,

1 – Lies We Tell Ourselves – Robin Talley

15828079

Titre : Lies We Tell Ourselves / Les Mensonges qu’on se dit à soi-même
Auteur : Robin Talley.
Année : 2014.
Editeur : Harlequin Teens.
Genre : Chronique sociale et romance.

Nombre de pages : Lu sur liseuse.

Public : Adolescent/Adulte.

Quatrième de couverture :

In 1959 Virginia, the lives of two girls on opposite sides of the battle for civil rights will be changed forever.
Sarah Dunbar is one of the first black students to attend the previously all-white Jefferson High School. An honors student at her old school, she is put into remedial classes, spit on and tormented daily.
Linda Hairston is the daughter of one of the town’s most vocal opponents of school integration. She has been taught all her life that the races should be kept « separate but equal. »
Forced to work together on a school project, Sarah and Linda must confront harsh truths about race, power and how they really feel about one another.

Lu dans le contexte du Challenge « We Need Diverse Books ».

WNDB_Button

Mon avis :

Attention ça va déménager !
Nous sommes en Virginie, en 1959. Les parents de Sandra sont membres du mouvement des Droits Civiques. Ils ont déménagé dans le Sud pour lutter contre la discrimination, notamment dans les écoles. Ce sont leurs deux filles, parmi dix autres, qu’ils envoient à Jefferson, dix Noirs au milieu d’une population blanche haineuse, raciste et immature.
Linda est la fille d’un éditorialiste prônant la domination blanche, et rédactrice du journal du lycée.
La rencontre entre Sandra et Linda va provoquer des étincelles, et pas uniquement dans le bon sens du terme.
Mais aussi dans le bon sens du terme.

Robin Talley réussit un tour de force monstrueux.
Elle arrive à nous noyer, nous étouffer dans le racisme ordinaire et violent des Etats du Sud. Sandra est un personnage fort, charismatique, et qui pousse à l’admiration. La première partie du roman est étouffante et révoltante.
Et puis, Talley prend le point de vue de Linda, la Blanche et conservatrice Linda. Et là, là, le lecteur se rend compte à quel point l’auteure arrive à dénuder, couches après couches, comme un oignon, le fonctionnement de la norme sociale.
La souffrance des deux personnages ne vient pas que du racisme, mais aussi de la religion, du pouvoir des parents, de la politique qu’elles n’ont pas choisi (Linda comme Sandra sont des pions dans les mains de leurs parents), de la misogynie.
Sandra et Linda subissent d’abord la pression raciale de leur milieu.
Elles subissent le conformisme du lycée.
Elles subissent des relations parentales à la limite (voire dépassant) de la manipulation psychologique.
Elles subissent la misogynie de leur époque, par leur statut de femmes.
Elles subissent l’hétérosexualité si prégnante que rien, absolument rien d’autre, ne peut exister.
Et ce n’est pas, pas que, l’attirance qu’elles éprouvent l’une pou l’autre, qui va les sauver. Mais leur intelligence, leur dialogue, leur force.
Lies We Tell Ourselves est un livre magnifique.
je ne pouvais mieux commencer ce challenge.

 
Poster un commentaire

Publié par le 13 janvier 2015 dans lectures

 

Étiquettes : ,

Diversité en écriture… et en lecture

Je vais complètement copier la copine de blog (et pas que) Cindy Van Wilder.
Parce que j’écris la diversité autant que je le peux, je veux aussi en lire. je participe au challenge « We Need Diverse Books 2015« .

 

tumblr-20-pledge

20 livres, pour moi qui n’en ai pas lu tellement en 2014, c’est énorme. Mais j’ai déjà le premier 🙂

 

Electre_978-2-8126-0742-4_9782812607424

On se retrouve dans 2 semaines pour voir si j’ai bien entamé ce challenge 🙂

 

WNDB_Button

 
1 commentaire

Publié par le 8 janvier 2015 dans lectures

 

Étiquettes : ,

Bonne Année 2015

2015

Bonjour à tous !
Je vous souhaite tout d’abord un excellente année 2015. J’ai eu la chance de voir certains d’entre vous cette année passée, et j’en ai raté d’autres. Mais malgré mon absence ou mon silence, sachez que vous voir travailler, écrire, publier a enjolivé mon année. Vos livres et nouvelles ont rallongé un peu ma PAL et les textes que j’ai lus ont accompagné ma vie tout au long de ces 365 jours.
En ce qui me concerne, vous pourrez me retrouver dès le 14 janvier dans les Microphémérides ! Je suis très heureuse de pouvoir participer à cette expérience en 2015.
Plus tard, je ne sais encore à quelle date, je serai au sommaire du collectif Hydrae. Je vous en donnerai des nouvelles quand il sera temps.
Je bosse actuellement sur le fin d’une nouvelle pour l’Appel à Textes QuantPunk. Compliqué de se remettre à la SF après toutes ces années, mais j’aime mes texte et j’espère qu’il plaira ^^
Côté romans et novellas, Creep Show continue son petit bout de chemin après un refus attendu. La Princesse Oubliée, mon texte de fantasy, va se retrouver sous word dans pas très longtemps, pour un petit lifting. Et Omega arrive à l’étape « relecture par lectrice ».
Cette année s’annonce belle et bonne. J’espère qu’il en sera de même pour vous tous ❤

 
4 Commentaires

Publié par le 3 janvier 2015 dans écriture, blog

 

Creep Show, en partance pour de nouvelles aventures !

 

creep

 

 

Tout le monde a ses secrets. Quand un groupe d’étudiants et d’enseignants se retrouve dans une maison isolé, c’est pour plonger, littéralement, dans la culture des films d’horreur. Enfermés en des murs peu hospitaliers, ils se déchirent, se battent et hurlent, révélant des névroses habituellement bien enterrées. Parmi eux, David : grand adolescent condamné par la maladie, sera-t-il assez fort pour survivre à ce week-end meurtrier ?

 

mini_100429064543870664

Et voilà, après plus d’un an de cycle, ma (grosse) novella d’horreur Creep Show a obtenu l’estampille Cocyclics ! 🙂

Maintenant, on va voir ce qu’il va lui arriver…

 
Poster un commentaire

Publié par le 22 octobre 2014 dans écriture, CoCyclics

 

Étiquettes : , ,