RSS

Archives Mensuelles: février 2010

Attention petit joyaux !

Le dernier podcast de Vocalise vient d’être mis en ligne ! Sur un texte presque Heliotien de Marlène Post, lu avec talent par Florent Rinaldi, vous allez vous envoler très loin.
L’annonce du podcast a permis aussi de rendre public la liste de ceux qui, armés de lourdes haches et porteurs des ambitions les plus noires, choisissent, mois après mois, les textes qui seront un jour lus. On ne médira donc jamais assez sur la vilénie des grenouilles, puisque certaines d’entre elles font partie du complot !
Bon plus sérieusement, bien que cela ait été relativement clair (et même transparent, à la limite de la trahison du secret professionnel d’ailleurs) dans les posts de twitter ou de blog que j’ai pu faire depuis quelques temps, j’apporte ma modeste contribution à cette belle entreprise, notamment en temps que membre du comité de lecture, et j’avoue que c’est une expérience extrêmement enrichissante. J’avais déjà testé le fanzinat, je suis en plein dans les processus de bêta-lecture, mais marier les deux est une expérience assez incroyable.
Merci Marie de m’en avoir donné l’occasion, et merci aux auteurs, tous, de participer.

***

Je me permets également de refaire un peu de publicité pour l’anthologie Créateurs, inventions et savants fous d’Hydromel. ACHETEZ ! Vous aurez quelques bons moments de lecture et aiderez une chouette maison d’édition indépendante à vivre !

***

Sur un autre sujet, je trouve absolument horrible d’adorer une série et de se rendre compte que celle-ci est détestée par 85% des fans de l’Original. Je suis une mauvaise Trekkie ;_;

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 28 février 2010 dans écriture, vie

 

Étiquettes : , , ,

Court février

Mois rapide, court et pluvieux (voire neigeux), qui ne m’a fait attendre mars qu’avec plus d’impatience. Mais bon, il a quand même eu droit à ses perles et son lot de petits plaisirs culturels…

Un père et sa fille, on se demande pourquoi j’ai aimé…

Bilan lecture.
Trois bouquins, comme en janvier, et trois bons bouquins en plus. Je n’arrive pas à savoir lequel des trois est mon coup de coeur du mois du coup.
4. La loi du désert, Franck Ferric.
5. Spin, Robert C. Wilson.
6. Le Diapason des mots et des misères, Jérôme Noirèz (recueil)
Pour arriver à 50 livres lus cette année, il faut en lire 4 par mois à partir de maintenant. Je vais être en retard…

Bilan cinéma.
Pas grand chose ce mois-ci mais, à part Wolfman qui était très décevant, des jolies choses, mais bien dépressives quand même. Seul Lovely Bones a une fin « heureuse » (Apocalypse aussi remarquez, mais c’est un peu différent) J’ose avouer que j’ai aimé Virgin Suicides (je ne suis ni une fan de Sofia Coppola ni, surtout, une fan de Kristen Dunst) et Shutter Island était vraiment sympa, et sa dernière scène glaçante.
10. Apocalypse. 5/5
11. Wolfman, Joe Johnston. 2/5
12. Lovely Bones, Peter Jackson. 4,5/5
13. Virgin Suicides, Sofia Coppola. 4/5
14. Shutter Island, Martin Scorsese. 3/5

Bilan télé.
Rien, si ce n’est la dernière saison de Star Trek Enterprise en visionnage.

Bilan BD.
Découverte de Pluto de Naoki Urasawa, et du dernier Setona Misushiro, Heartbroken Chocolatier, largement plus léger que l’Infirmerie… mais tout aussi pervers, aussi étrange que cela puisse paraître.

Un bilan écriture de ce début d’année arrivera, mais sans doute pas avant la semaine prochaine.

 
Poster un commentaire

Publié par le 28 février 2010 dans vie

 

Étiquettes : , , , ,

Cette fois-ci je poste…

Parce que ça fait quelques jours que je voulais faire un état des lieux des avancement sur les multiples fronts, mais qu’à chaque fois l’envie m’en manquait.
Or donc, enfin, enfin, mes plans de travail pour 2010 se sont mis en marche ! Il était temps à mi-février vous me direz, mais je n’ai pas pour habitude d’être rapide à la détente. Néanmoins maintenant que c’est lancé, ça devrait aller.

Niveau sorties interculturelles ça va être coton, à la fois pour des questions de jours de congé rares et de budget peau de chagrin. Ceci dit je serai au moins une journée au festival d’Epinal, quelques dix heures pendant lesquels je vais devoir discuter (boire) avec les grenouilles, rencontrer (fuir) les lecteurs fouetteurs des Invisibles, rencontrer (monopoliser la table de dédicace si table de dédicace il y a) les membres d’Hydromel, et obtenir une dédicace de Roland C. Wagner s’il est là. Et de Maïa Mazaurette. Et des auteurs que j’ai lu pendant tout 2009.
Bon à part Epinal c’est… rien du tout ! Ca a été la fête en 2009 entre les conventions privées et les conventions publiques, mais 2010 ça va être ceinture à ce niveau-là. Je me suis faite à l’idée et on ne sait jamais. Je peux toujours gagner à l’Euro-Millions ^^

Niveau avancées culturelles, la lecture se ralentit (je suis toujours sur Spin, et ça me plaît bien, mais je n’ai pas le temps de lire), les sorties cinéma sont irrégulières, mais ça y est, Ma scène de fanservice Star Trek Enterprise est arrivée hier soir. Je suis contente !

Bon maintenant passons aux choses vraiment sérieuses :

– Le plan de travail des Chasseurs a été posté il y a deux semaines sur le forum. Je m’y remets en mars/avril avec une énergie renouvelée.

– Une nouvelle a été écrite (en une soirée) et est en phase de bêta. Du coup je me ré-habitue à déplaire aux gens ^^; et à me prendre des bêta en pleine tronche. Ca me manquait pas vraiment mais faut bien passer par là. La nouvelle s’appelle L’Epée suspendue, il s’agit de mon premier texte de fantasy, et il sera publié en lecture libre dans quelques semaines ici même.

– La correction des Invisibles a repris ! (plus de détails dans deux/trois/quatre semaines)

Bon maintenant parlons aussi de ces petites choses qui font qu’être publié, c’est vraiment le pied. Certes je ne me suis pas prise de grande torgnole dans la face (avec mes deux pauvres petits textes publiées, je ne risque pas grand chose) mais je me prépare à tout. Ceci dit je ne m’étais préparée à ça. Une critique monstrueusement bonne de l’anthologie d’Hydromel, Créateurs, inventions et savants fous, et de Verre brisée, ma nouvelle. C’est tellement… bizarre et totalement inattendu.
La chronique a été faite dans l’émission podcast Salle 101, et ça me rend vraiment fière. Je ne sais pas si je le mérite, mais mon ego est super content !

 
8 Commentaires

Publié par le 17 février 2010 dans écriture, vie

 

Étiquettes : , , , ,

Vocalise : appels aux plumes et crayons !

Début d’année en trombe pour Vocalise ! Alors qu’est entreprise une grande opération de médiatisation, la prochaine mise en ligne d’un très joli texte, et la publication des très nombreux prochains appels à textes !
Avec un appel aussi à illustrations donc, photographes, illustrateurs, artistes de tous poils, n’hésitez pas à venir participer à ce grand projet bénévole et généreux.
(En passant, si vous êtes enseignant, bibliothécaire ou documentaliste et que cette entreprise vous intéresse, n’hésitez pas à contacter l’administratrice du site !)

Voici les quatre prochains appels :

Appel à textes allant jusqu’au 4 avril 2010
Thème : Grelots et facéties
Taille minimum : 1000 mots – Taille maximum 4000 mots
Nombre de textes sélectionnés : entre 1 et 3
Tous les genres littéraires sont acceptés.

Appel à textes allant jusqu’au 16 mai 2010
Thème : Echec et Mat
Taille minimum : 1000 mots – Taille maximum 4000 mots
Nombre de textes sélectionnés : entre 1 et 3
Tous les genres littéraires sont acceptés.

Appel à textes allant jusqu’au 27 juin 2010
Thème : Je suis invisible
Taille minimum : 1000 mots – Taille maximum 4000 mots
Nombre de textes sélectionnés : entre 1 et 3
Tous les genres littéraires sont acceptés.

Appel à ILLUSTRATIONS ou PHOTOS allant jusqu’au 4 juillet 2010 ; seront utilisées pour la base d’un AT en septembre/octobre
Thème : La voix, la parole, le son, le bruit
Taille minimum : 1000 mots – Taille maximum 4000 mots
Nombre sélectionnés : 1 dessin et 1 photo, mais toutes les productions seront exposées sur le site.
Tous les médias sont acceptés.

 
2 Commentaires

Publié par le 12 février 2010 dans écriture

 

Étiquettes : , ,

La trouille !

En fait je voulais répondre au questionnaire des monstres de Blacky, et finalement ça a dévié vers celui des trucs qui m’ont vraiment foutu la trouille depuis toute petite. Peut-être moins aujourd’hui, même si je retiens un ou deux films vus récemment et que je ne compte pas revoir seule de si tôt (surtout The Grudge)
Je mets donc les monstres de côté pour m’intéresser aux trucs et machins qui m’ont donné des cauchemars, très très proches des Morlocks de H.G. Wells (argh, et je parle autant de la version technicolor de la Machine à explorer le temps que du bouquin) et de Dracula (celui du bouquin de Bram Stocker, dévoré tard le soir au fond de mon lit, face à une porte vitrée… *frissonne*)


3. Norman Bates (Psycho)

Ce n’est pas Norman en lui-même qui me terrifie (quoique), mais c’est toute la scène finale du film, quand le détective et l’amant (et la soeur ? je ne sais plus) explore cette petite maison en haut de cette petite colline. Mes parents étant de grans fans d’Hitchcock, j’ai dévoré ses films très très tôt, mais celui-là a quand même un goût bien particulier.

2. Freddy Krueger (Nightmare on Elm Street)

Celui-ci aurait trouvé sa place dans les monstres, façon Père Fouettard. Je n’étais pas bien grande et j’étais dans une maison étrangère, dans un lit étranger, en bas d’escalier de bois grinçant. Le soir, après une longue journée en voiture, j’avais découvert le premier et le troisième épisodes de la série (les meilleurs) Je pense que je ne m’en suis jamais remise.

1. Les tripodes (La guerre des mondes)

Là non plus je n’étais pas bien grande et j’ai vu ce film chez un copain, sur une VHS. Un vieux film en noir et blanc. Je ne sais pas ce qu’il s’est passé, mais ce film-là a été le seul à m’avoir donné de véritables cauchemars (du genre où l’on se réveille en pleurs et o on courre chez maman pour se faire consoler. La peur de l’annihilition complète. Peut-être étais-je juste à l’âge où l’on prend conscience que la mort existe et que, si ça se trouve, il n’y a rien du tout après. Quoiqu’il en soit, La guerre des mondes est aussi le seul livre de Wells que je n’ai jamais pu lire, et il a fallu le remake (excellent) de Spielberg, pour que je passe au-delà de mes souvenirs enfantins.

Et vous alors ? Qu’est-ce qui vous fait dormir la lumière allumée ?

 
5 Commentaires

Publié par le 9 février 2010 dans cinema, lectures, vie

 

Étiquettes : , , ,

Neuf doigts mais de l’espoir

Et non, on ne m’a pas amputé le pouce gauche, c’est juste qu’il se repose. Aujourd’hui les tracas de hier se sont assagis, sans doute grâce à une retombée quasi totale des petites choses qui rendent certaines femmes folles quelques jours par mois, et qu’en plus il fait beau, à défaut de faire chaud.
Je pourrai m’éparpiller en bonheur sur la boulangère du coin qui m’a tendu un paquet de trois pains au chocolat gratos parce que c’en était de la veille et qu’elle allait fermer boutique (alors que le paquet était à 1€50 Merci madame, je reviendrai *_*
Je pourrai aussi exprimer mon soulagement à voir les tickets restau du mois enfin arriver.
Mais on, aujourd’hui, malgré cette introduction pleine d’ego tel qu’aiment à le répandre les plateformes de blogs, je vais parler de textes.
Pour une fois.

– J’aime Vocalise. Pas pour ses textes (bons), pas pour son objectif (génial) mais parce que j’aime y participer. Ca a commencé doucement, et ce mois-ci je me sens quasiment investie d’une Mission au M Majuscule. Le bonus du gentil mot est de surcroît des plus appréciables.
– J’ai envoyé ma note d’intention sur Les Chasseurs et je n’en reviens sincèrement pas des encouragements reçus. Secrètement je retourne sur le fil tous les deux jours pour me donner du baume au coeur. Parce que ça fait du bien.
– Même si sur le papier Les Invisibles souffrent des maux accumulés depuis octobre, en fait, ça avance. Je souffre de ne pouvoir les écrire plus vite, de ne pouvoir donner des résultats (j’essaie quand même de m’en rendre moins malade que l’année dernière quand même) mais ça avance. Je reste assez apeurée par mes découvertes en SF qui me font revoir beaucoup, beaucoup trop de points, mais je sais qu’il faut passer par là.
– Je participe à la prochaine nuit de l’écriture, parce que je le veux.
– J’ai reçu la correction de Se servir de ses dons qui paraîtra très très bientôt chez Mots & Légendes ! *ma grande joie à moi de la journée*
– Et puis, et puis, les quelques pages que j’avais pu lire il y a quelques mois m’avaient montré qu’il y avait quelque chose dans la Mare qui pouvait aller très très loin. Certes elle n’est pas la première grenouille à franchir ce passage, mais c’est la première dont j’ai lu les mots, et je suis très très très très fière d’elle. Les Fedeylins ont décroché le Graal.

Alors résumons ainsi notre prochain week-end (le travail en semaine étant trop aléatoire) : correction de Se servir de ses dons, remise à plat du Plan Invisibles, dernier coup de pinceau parpaing sur le chapitre 1, Nuit de l’Ecriture. Et aussi dormir, beaucoup, beaucoup.

 
2 Commentaires

Publié par le 8 février 2010 dans écriture, blog, vie

 

Un rien de ras-le-bol quand même…

Je suppose que c’est le genre de choses qui arrive à tout le monde . Un jour vous tombez malade, puis vous avez un coup de stress au boulot, puis vous tombez à nouveau malade, puis vous avez des problèmes d’ordinateur (internet ou machine, voire les deux), puis, puis, puis, et vous finissez avec deux doigts inutilisables pour cause de tendinite.
Juste le premier week-end où vous êtes en forme, où vous avez le temps, où vous avez fini tout le reste…

Ras-le-bol.

De devoir justifier mon retard qui ne fait pas que s’accumuler (on va commencer à se dire que je me fous de la gueule du monde), mais qui est en train de me bouffer, de devoir chercher des solutions à d’autres problèmes en même temps, de devoir annuler tout projet pour les je ne sais combien de mois à venir (genre Epinal, c’est qu’en rêve là, et encore), et de me retrouver à ne pouvoir rien faire devant la télé parce que même garder un bouquin ouvert me fait mal (je parle même pas de taper sur le clavier)

Et j’ai plus de chocolat à la maison.
De toute façon je devrai faire gaffe à ce niveau, parce qu’à force de vider ma frustration au distributeur du boulot…

ARGH!!!!!!

 
6 Commentaires

Publié par le 7 février 2010 dans vie

 

Étiquettes : , ,