RSS

Archives Mensuelles: novembre 2007

Nanowrimo 2007

Que j’arrive à finir le Nanowrimo dans les temps ou non (il reste 3 jours sans compter ce soir, et encore plus de 13.000 mots à écrire), cela restera une excellente expérience d’écriture.

Le Nanowrimo associe trois composantes essentielles :

– L’émulation : On s’inscrit à une communauté, puis à un forum (suivant sa région, sa langue, le genre de texte que l’on a choisi d’écrire), ce qui faitque l’on n’est jamais seul. Peu importe que personne ne vous encourage ou ne vous commente, il y a une émulation réelle à voir les compteurs de mots des autres augmenter régulièrement, et cette compétition est un gros moteur de productivité (ceci ne saurait être appliquer au monde du travail, où cela serait beaucoup moins agréable)  ;

– La contrainte du temps : 1 mois pour écrire un roman. Pas moins, mais surtout pas plus, même si les scripts préparatoires sont permis avant le début du challenge, le 1er novembre. quelque part, plus le 30 novembre se rapproche, plus on se end compte que l’on écrit vite (il faut bien savoir rattraper son retard, question de fierté) ;

– La contrainte de mots : 50.000. On a le droit d’en écrire plus, mais pas moins. Cela impose un rythme de 1.666 mots par jours, soit 1h à 1h30 voire 2h de travail. Et comme personne ne peut être aussi régulier, on aboutit souvent à des journées de 4h d’écriture.

De telles contraintes permettent peu à peu de se libérer de tout ce qui peut ralentir l’écriture. J’ai abandonné beaucoup de mon perfectionnisme dans l’histoire. Je ne me relis que tous les 1.000 mots (j’ai développé, après de nombreuses bourdes syntaxiques, une obsession pour les fautes d’orthographe) , je mets mes coquilels scénaristiques au placard, et si je n’arrive pas à les rattraper, je me les garde pour l’après-nano, pour la rélecture générale. Pas question de faire ça avant.

Résultat : je n’ai pas écrit autant en si peu de temps depuis des années.

Et ça fait du bien.

Publicités
 
6 Commentaires

Publié par le 27 novembre 2007 dans écriture

 

Étiquettes :

Salon du livre de Colmar – 24/11

Bannière Salon du Livre de Colmar

Ce samedi, j’ai eu la chance d’aller à mon premier gros salon du livre, celui de Colmar, qui se tenait dans l’énorme hall d’exposition de la ville. J’avais bien pris deux projets sous le bras, mais l’absence totale d’éditeurs de science-fiction et de fantastique me les a fait laisser au fond du sac.

Ceci dit, j’ai passé un excellent moment.

J’ai fait le plein de petits marques pages, me permettant ainsi de voir un peu ce que faisaient les divers éditeurs invités. J’ai même pu discuter un moment avec une éditrice bourguignonne dont la toute petite maison s’est spécialisée dans le livre-objet, avec la production de petites nouvelles illustrées dans un format vraiment original (et mignon, ça donnait très envie d’en acheter)  Il s’agit des éditions du Chemin de Fer. Ils ne publient que des auteurs reconnus pour l’instant, mais la très gentille dame nous a fait par de leurs discussions pour s’ouvrir à de jeunes auteurs.

J’ai aussi rencontré Béatrice Bottet, auteur pour enfants avec laquelle j’avais déjà discuté à Paris, puisqu’elle est une amie de longue date de la famille. La conversation a rapidement débouché sur les illustrateurs, la frustration première de l’auteur étant visiblement qu’elle ne peut choisir son propre illustrateur, ce qui peut être frustrant de temps en temps. Ceci dit, pour la couverture du Tome 3 de l’Encyclopédie du Fantastique et de l’Etrange, ainsi que pour le tome 2, elle a été gâtée. Les illustrations de Vincent Dutrait sont vraiment magnifiques. J’ai eu droit à une très gentille dédicace, pleine d’encouragements ^^

J’ai été un peu déçue de ne pas avoir mieux préparée mon salon. J’ai en effet raté (mais je ne m’en suis rendue compte que plus tard) les dédicaces de Tomi Ungerer…. et de Sentaï School dans un autre genre ^^; La prochaine fois, il faudra vraiment que je consulte le programme avant de venir.

Pour en revenir aux illustrations, j’ai eu la chance d’avoir la garde d’un chef d’oeuvre ce week-end : L’Art du Disque-Monde, de Terry Pratchett et Paul Kidby, paru aux éditions de L’Atalante.

Ici, même pas besoin de se demander si auteur et illustrateur se sont trouvés, cela saute aux yeux. Ce livre est un véritable délice, un somptueux objet à posséder. Je vais avoir du mal à le rendre d’ailleurs. Je ne résiste donc pas, en guise de conclusion, à vous offrir une petite illustration. Après un long et douloureux choix, l’heureux élu est le commissaire Vimaire, personnage charismatique et haut en couleur s’il en est…

 
Poster un commentaire

Publié par le 26 novembre 2007 dans salons

 

Étiquettes : ,

Et c’est reparti !

Or donc, mon petit domaine sur free, feu decadencedisco, est mort. Pour une raison que je ne m’explique pas. C’est très énervant mis il n’y a rien d’autre à faire.

J’espère que wordpress durera un peu plus longtemps…

 
1 commentaire

Publié par le 26 novembre 2007 dans blog

 

Étiquettes :