RSS

Archives de Tag: diverse books

1 – Lies We Tell Ourselves – Robin Talley

15828079

Titre : Lies We Tell Ourselves / Les Mensonges qu’on se dit à soi-même
Auteur : Robin Talley.
Année : 2014.
Editeur : Harlequin Teens.
Genre : Chronique sociale et romance.

Nombre de pages : Lu sur liseuse.

Public : Adolescent/Adulte.

Quatrième de couverture :

In 1959 Virginia, the lives of two girls on opposite sides of the battle for civil rights will be changed forever.
Sarah Dunbar is one of the first black students to attend the previously all-white Jefferson High School. An honors student at her old school, she is put into remedial classes, spit on and tormented daily.
Linda Hairston is the daughter of one of the town’s most vocal opponents of school integration. She has been taught all her life that the races should be kept « separate but equal. »
Forced to work together on a school project, Sarah and Linda must confront harsh truths about race, power and how they really feel about one another.

Lu dans le contexte du Challenge « We Need Diverse Books ».

WNDB_Button

Mon avis :

Attention ça va déménager !
Nous sommes en Virginie, en 1959. Les parents de Sandra sont membres du mouvement des Droits Civiques. Ils ont déménagé dans le Sud pour lutter contre la discrimination, notamment dans les écoles. Ce sont leurs deux filles, parmi dix autres, qu’ils envoient à Jefferson, dix Noirs au milieu d’une population blanche haineuse, raciste et immature.
Linda est la fille d’un éditorialiste prônant la domination blanche, et rédactrice du journal du lycée.
La rencontre entre Sandra et Linda va provoquer des étincelles, et pas uniquement dans le bon sens du terme.
Mais aussi dans le bon sens du terme.

Robin Talley réussit un tour de force monstrueux.
Elle arrive à nous noyer, nous étouffer dans le racisme ordinaire et violent des Etats du Sud. Sandra est un personnage fort, charismatique, et qui pousse à l’admiration. La première partie du roman est étouffante et révoltante.
Et puis, Talley prend le point de vue de Linda, la Blanche et conservatrice Linda. Et là, là, le lecteur se rend compte à quel point l’auteure arrive à dénuder, couches après couches, comme un oignon, le fonctionnement de la norme sociale.
La souffrance des deux personnages ne vient pas que du racisme, mais aussi de la religion, du pouvoir des parents, de la politique qu’elles n’ont pas choisi (Linda comme Sandra sont des pions dans les mains de leurs parents), de la misogynie.
Sandra et Linda subissent d’abord la pression raciale de leur milieu.
Elles subissent le conformisme du lycée.
Elles subissent des relations parentales à la limite (voire dépassant) de la manipulation psychologique.
Elles subissent la misogynie de leur époque, par leur statut de femmes.
Elles subissent l’hétérosexualité si prégnante que rien, absolument rien d’autre, ne peut exister.
Et ce n’est pas, pas que, l’attirance qu’elles éprouvent l’une pou l’autre, qui va les sauver. Mais leur intelligence, leur dialogue, leur force.
Lies We Tell Ourselves est un livre magnifique.
je ne pouvais mieux commencer ce challenge.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 13 janvier 2015 dans lectures

 

Étiquettes : ,