RSS

Tekkon Kinkreet, Michael Arias

11 Fév

Les mangas de Taiyo Matsumoto ne sont pas de ceux que l’on conseille au nouveau lecteur. Malgré leur statut à part, « culturel », un peu intellectuel, ils ne possèdent pas la ligne claire et la récitation rassurante d’un Taniguchi. Non, chez Matsumoto, tout n’est que nervosité, papillonnage, violence et errances.
Alors, pour introduire quelqu’un à l’art magnifique de Matsumoto, c’est le visionnage d’Amer Béton que je conseillerai. Peut-être parce qu’en passant du papier au film, l’oeuvre s’ouvre plus facilement à son public.

Trésor City est une ville à part, une ville dans la ville, repère de petites gens et de yakusas. Elle a ses maîtres auto-proclamé, Noir et Blanc, enfants perdus, Peter Pan des murs de ciment. Noir est indépendant, intelligent, violent et ne fait pas confiance aux adultes. Figure symbolique du gamin qui a grandi trop vite, et qui ne rêve plus, son équilibre, il ne le tient que de Blanc, petit frère, aussi pur et naïf que tout ce qui l’entoure est sale et pourri. Blanc a l’intelligence des enfants, une intelligence bien à lui qui voit au fond des êtres.
Le jour où un yakusa plus ambitieux que les autres cherche à transformer leur ville, les chats vont se défendre, toutes griffes dehors.

Amer Béton, dont le titre japonais est l’étrange et exotique Tekkon Kinkreet, n’est pas un film de yakusa, ni un film d’enfant. C’est une plongée pleine de poésie dans la vie d’êtres en demi-teinte, yakusas, apprentis, capitalistes, flics, clochards.  aucun n’est blanc, aucun n’est noir. Et au-dessus voltigent deux garnements qui vous crèvent le coeur.
Il s’agit d’un film d’animation, très éloigné de ceux que l’on peut voir en France, au style énergique et original. Il n’est pas destiné aux enfants, bien qu’il parle à celui qui est caché en chacun de nous.
Je le recommande chaudement à tous ceux qui veulent découvrir « autre chose »
Ensuite, si cela vous a plu, n’hésitez pas à lire le manga Amer Béton, réédité récemment, ainsi que les autres oeuvres de Taiyo Matsumoto.

***

Sinon, je me permets de faire un peu de publicité pour un swap dont le titre m’a fait immédiatement fondre : swap ciné livre, dans le Grenier de Madame Charlotte ^^

Publicités
 
2 Commentaires

Publié par le 11 février 2008 dans Non classé

 

Étiquettes : , ,

2 réponses à “Tekkon Kinkreet, Michael Arias

  1. Mulot

    22 février 2008 at 10:38

    Oh surprise !!! Je me promène sur ton petit blog (nous sommes copines de swap, je crois) et que vois-je « tanigutchi » (j’ai tous ces mangas et même un dédicace), « tekkon kinkreet », que j’ai suivi surtout en animé… oh joie serions nous aussi copines de manga&co?? Ma réaction peut paraitre étonnante mais je ne trouve pas très souvent des personnes qui aiment (qui connaissent … eh oui manga ne rime pas seulement avec naruto&co) ce type de manga … ces livres. Je suis ravie d’avoir de copine de swap et de manga!!
    A Bientôt !!

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :