RSS

Les Pilleurs d’âmes – Laurent Whale

08 Août

1666…
« Les grosses balles de plomb claquent sur le bois de la chaloupe. Je prends conscience que j’ai de l’eau jusqu’aux chevilles.
Peu importe : c’est un voyage à sens unique.
Plonger, tirer, plonger, tirer…
Un choc sourd. Nous avons touché.
— Lancez les grappins ! À l’abordage ! »
Suivez les pas de Yoran LE GOFF dans ce trépidant roman d’aventures où espionnage intergalactique se mêle à la flibuste du XVIIè siècle, et à ses marins gouailleurs !

En voilà un livre qui sent la ripaille, la violence et le sang, cette odeur particulière que la vision romantique de la piraterie, noyée par les pirates disneyens, avait failli nous faire oublier. Quand un agent intergalactique se retrouve sur l’île de la Tortue pour déjouer les plans d’un recruteur spatial, l’histoire peut mener loin, jusqu’à Cuba ! À la rencontre de personnages hauts en couleur, dont certains ont vraiment existé (très chouette bibliographie en fin de volume), de batailles dantesques et de victoires à faire pâlir de peur et de dégoût le plus décadent des barbares.

Et, au milieu de ce bordel – dans tous les sens du terme – de flibustiers, un miracle, une amitié à contre-courant, qui rehausse ce récit d’un éclat particulier, qui m’a excessivement plu. Entre l’agent dépassé par son propre goût pour la violence, et le pirate moins bêta qu’il n’y parait, il y aurait de quoi traverser bien d’autres océans, qu’ils soient d’eau ou de vide (oui, j’aurai aimé les suivre un peu plus longtemps ^^)

Publicités
 
2 Commentaires

Publié par le 8 août 2012 dans lectures

 

2 réponses à “Les Pilleurs d’âmes – Laurent Whale

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :