RSS

Comme un poison dans l’eau – Yan Marchand

08 Juil

Cette lecture fait partie du challenge SFFF 100% VF ! organisé par Cécile Duquenne sur son blog de littératures francophones de l’imaginaire.

Titre : Comme un poison dans l’eau
Auteur :
Yan Marchand
Editeur :
Griffe d’Encre
Nombre de pages :
69 pages (novella)

Quatrième de couverture :

Meizi est une impératrice chinoise ; c’est aussi le nom que Walter a donné à son poisson rouge.
Majestueux et glacial, l’animal ne demande ni ne donne rien  : il est fascinant. Walter en tombe amoureux. Et leur histoire aurait pu durer mille ans, mais une rumeur circule en ville : il y a un poison dans l’eau.

A lire absolument si on aime :
– une très belle écriture
– les personnages fascinants (mais un poil antipathiques)
– les poissons japonais
– les descriptions de la nature humaine sous toutes ses formes

A éviter si on cherche :
– une histoire complète
– une morale
– un esprit sain dans un corps sain
– à étancher sa soif

L’avis du critique :
Lu dans le cadre d’un challenge. La quatrième de couverture m’avait laissée relativement indifférente (relativement seulement, car je commence à connaître la ligne éditoriale de Griffe d’Encre, et j’aurai donc forcément fini par lire cette novella à un moment ou à un autre)
La surprise en a été encore meilleure.
Plongeant dans les méandres d’une âme humaine assez particulière, celle d’un sociopathe en puissance (mais pas dangereux, ou si peu), Yan Marchand utilise un style assez magnifique pour nous faire partager cette histoire post-apocalyptique du côté de la non-action. Une fin de monde en huis-clos quasiment, avec une réflexion (ou un constat) sur ce qui fascine et révulse dans la nature humaine. S’effrayer de partager l’avis du héros sur ses congénères, et partager son dégout pour les autres, voilà quelque chose de bien singulier.
Comme un poison dans l’eau constitue une agréable gourmandise. Peut-être à ne pas mettre entre toutes les pattes de lecteurs, mais qui n’ose pas, ne découvre rien 😉

Le petit plus du livre :
La couverture, une fois de plus chez Griffe d’Encre, sublime de lumière.

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le 8 juillet 2012 dans lectures

 

Une réponse à “Comme un poison dans l’eau – Yan Marchand

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :