RSS

La Vieille Anglaise et le continent – Jeanne A. Debats

18 Avr

Certaines personnes sont si profondément attachées à la Vie sous toutes ses formes, tous ses aspects, qu’elles consacrent leur existence à sa préservation, quitte à sacrifier celle des autres… Ann Kelvin, elle, lui consacrera sa mort.

La Vieille Anglaise et le continent a été l’un des premiers Coups de Coeurs CoCyclics quand le système des Dissections a été créé. Autant dire que cela fait un certain temps que j’en entends parler !
Fatiguée, peu à même de me payer un gros pavé alors que les yeux papillonnent dès 22h le soir, mon dernier voyage à la bib’ a eu pour résultat l’emprunt de trois novellas (ces histoires à mi-chemin entre la nouvelle et le roman), dont cette fameuse vieille Anglaise.
La couverture est magnifique, et c’est sur cet argument hautement littéraire que j’ai commencé par ce texte là plutôt que les deux autres.
Eh ben, ça se lit tout seul ! Nous nageons en pleine SF, que j’aime à appeler contemporaine, avec un fort penchant écolo (mais pas façon lavage de cerveau ou militantisme aveugle) Les descriptions des fonds marins ne donnent qu’une seule envie : faire de la plongée !
J’ai beaucoup apprécié ma lecture, légère, rapide, coulant de source, pleine de tensions aussi, avec des personnages si gris et pourtant qu’on prend plaisir à suivre et à soutenir !

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 18 avril 2011 dans lectures

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :