RSS

Sarah Rees Brennan – The demon’s lexicon

06 Août

Certaines personnes naissent avec un don pour la magie démoniaque…

Pour Nick et son frère Alan, ce don s’apparente à une malédiction : depuis que leur père a été tué par un cercle de magiciens parmi les plus puissants et les plus dangereux, leur vie se résume à une éternelle fuite en avant. En effet, Black Arthur, le terrifiant chef du Cercle, cherche à récupérer un talisman dérobé qui lui permettrait d’invoquer les démons… Chacun à leur manière, Nick, le rebelle sombre et taciturne, et Alan, l’éternel optimiste, ont du apprendre à ne compter que l’un sur l’autre. Mais tout change lorsque Mae, une jeune fille menacée par le Cercle, frappe un jour à leur porte.

Je le dis tout de suite, la présentation éditorial de la version française est nulle. Mais vraiment. Genre il ne se passe pas ça dans le bouquin (enfin si, mais c’est moins niaiseux). Et puis en fouillant un peu, le seul blog français (hors celui de Blackwatch) qui en parle le fait à coup de « LOL » T_T Vous allez me dire, avec ce genre de couvertures, à quoi s’attendre d’autre ? Et encore, je vous ai évité l’autre couverture anglo-saxonne, digne d’un roman Harlequin (gay)
Inutile donc de dire que c’est bien le genre de bouquin que je n’aurai jamais lu si on ne me l’avait pas mis entre les mains. J’ai fait même une drôle de tête quand Blackwatch me l’a prêté en mai dernier. Mais je suis polie, alors je l’ai lu.
Nick et Alan sont frères mais pourtant très différents l’un de l’autre : là où Alan est patient, gentil et pondéré, Nick n’est que rage rentrée, froideur et violence. Les deux jeunes gens vivent avec leur mère folle, fuyant d’une ville à l’autre, poursuivis par des magiciens aux méthodes plutôt extrémistes. Le soir où deux ados, l’excentrique Mae et son in(tro)verti de frère Jamie, viennent leur demander de l’aide, Nick ne pense qu’à fuir à nouveau, alors qu’Alan veut les aider. Alors que par un enchainement de circonstances, ces quatre-là en viennent à coopérer, le puissant Black Arthur, ennemi juré de la famille, refait surface.
L’histoire est courte, se lit vite, un peu comme un film d’ado du samedi soir. Les figures imposées sont là, pour le meilleur et pour le pire (Mae est insupportable) Cependant, l’intérêt majeur du livre réside en la personnalité de Nick, très difficile à expliquer sans dévoiler la fin du livre (ce qui serait très dommage) Colérique, violent, impatient, distant, enragé, et aussi extrêmement seul, Nick n’est pas un héros tout à fait ordinaire. Certains lecteurs le détesteront, soit à cause de sa froideur, soit parce qu’il peut faire penser à une espèce d’emo kid (du genre qui a eu une vie si horrible et qui est si malheureux) Cependant l’auteur lui donne suffisamment d’épaisseur et grossit tellement le trait qu’il en devient fascinant, jusqu’à ce que… Je m’arrête ici pour ne pas vendre la mèche.
Une bonne surprise donc dans un genre que je regarde avec méfiance d’habitude. Mais je veux bien qu’on détruise mes a priori comme ça encore.

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le 6 août 2010 dans lectures

 

Étiquettes : , , ,

Une réponse à “Sarah Rees Brennan – The demon’s lexicon

  1. Black

    6 août 2010 at 7:49

    Ouch pour la couv’ francophone…
    La prochaine fois j’essaierai de faire encore plus fort !:D

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :