RSS

C’est quoi un bon week-end pour vous ?

04 Juil

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais dans la colonne de droite, là, ça a changé… Comment ça vous voyez pas ? Oui, bon, ok, c’était bien immobile depuis des mois, ça changeait pas, ça prenait la poussière et, sincèrement, ça me déprimait à chaque fois que mon oeil glissait dessus.
Alors ce week-end j’ai décidé de ne pas y penser, de ne pas penser à mes AT en retard, de ne pas penser à mon projet 2010 qui a de l’arthrite à force de pas évoluer, de ne pas penser à ces foutus 518804 signes (espaces compris) qui me narguent. Parce que moi, j’ai le vertige, et 518804 signes (espaces compris) c’est beaucoup trop haut.
J’ai pensé à rien.
J’ai pris un joli cahier japonais décoré d’ourson mangeant des cookies (allez au Japon vous achetez des cahiers dégoulinants de kawaii), mon EeePC (sans batterie, donc j’ai pas pu l’utiliser -_- je suis un monstre d’efficacité), mon zoli tableau de synthèse imprimé, un stylo, et j’ai… foncé au cinéma. Samedi matin, on crevait déjà de chaud, et il était hors de question que je remettre les pieds dans le Cinquième Enfer (as known as mon appartement) avant plusieurs longues heures.
Je me suis posée, j’ai acheté une glace, j’ai vu le meilleur film du monde, vous savez, le genre de film où vous vous sentez vraiment bien à la fin (ça s’appelle Tournée, et c’est vraiment super chouette), je suis ressortie, et comme y’avait du monde au MacDo, j’ai enchaîné sur le supermarché, sandwichs et coca frais et hop ! Un quart d’heure à frire au soleil, ipod sur les oreilles, Michael Stipe me susurrant des mots de déprime qui paradoxalement me font du bien aussi, face à la bib’.
Bon quand faut y aller… Je fais un tour au rayon BD, ils n’ont pas les volumes suivants de Fables, je descends, je m’installe en salle de travail, un vrai désert depuis que les examens de fin d’année sont passés.
Et là, croyez-le, croyez-le pas, je bosse.
Mieux que ça, je trouve. Je noircis, je structure, je souris béatement en regardant par la fenêtre et en me disant que oui, ça y est, ces 518804 signes (espaces compris) sont pas si hauts que ça.
Et même, en leur ajoutant quelques claques, une vingtaine de tentacules extra-terrestres, des méchants ambigus et un enfant très très méchant, ils ont l’air beaucoup plus sympathiques.
Je demande encore un ou deux piolets, des prises sûres et quelques encouragement pour deux batailles spatiales dans lesquels je me tricote allègrement les doigts et les phrases.
Mais ça va, la phase IV, elle est plus si loin que ça.

Et ça, c’est un bon week-end.

En plus j’ai pu faire le plein d’épisodes de Star Trek Voyager.

Publicités
 
2 Commentaires

Publié par le 4 juillet 2010 dans écriture

 

2 réponses à “C’est quoi un bon week-end pour vous ?

  1. Gabrielle

    8 juillet 2010 at 7:11

    Ouuuh, comme je te comprends pour les batailles spatiales. J’envisage d’en écrire une bientôt, pour une nouvelle, et je galère d’avance. <____<

    GO GO GO Celia pour tout ce boulot, et bravo pour ce beau déblocage !

     
    • Benedicte

      9 juillet 2010 at 8:48

      C’est souvent comme ça que ça se décoince, en fait, en faisant autre chose, en laissant un peu de répit à son imagination au lieu de vouloir la forcer. 🙂 C’est une super nouvelle, en tout cas. 🙂

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :