RSS

Bill Willingham – Fables

02 Juil

Dans le genre « j’arrive toujours après tout le monde mais c’est pas grave », je vous présente ce soir un comics qui est cool :

Qui a tué Rose Rouge ? *** A Fableville, où les personnages de contes de fées cohabitent avec les New-Yorkais, la question est sur toutes les lèvres. Mais seul Bigby, le Grand Méchant Loup, peut résoudre l’énigme et, avec l’aide de Blanche Neige, empêcher la communauté des Fables de voler en éclats. Fables : légendes en exil rassemble les cinq premiers épisodes de la célèbre série. Vertigo créée par Bill Willingham et dessinée ici par Lan Medina, Steve Leialoha et Craig Hamilton. En prime, une nouvelle écrite et illustrée par Willingham.

Poussée par de multiples avis et la soif de découvrir autre chose, et parce qu’en ce moment ouvrir un bouquin est une souffrance (la chaleur, tout ça), j’ai fondu sur les trois premiers volumes de Fables. On notera que mon nouvel ami le vendeur de la boutique comics découverte hier m’a aussi fortement conseillé Y, mais ce sera quand j’aurai rattrapé mon retard sur la première série citée.
Et là je vais pouvoir parler d’un truc que j’adore mais que je ne saurai définir en littérature. Par contre ça a un nom en musique, ce sont les covers (ou reprises) J’adore les reprises de chanson, des chanteurs obscurs japonais qui reprennent du Gainsbourg à certains aspirants de télé crochet qui chantent ce qu’on leur donne, avec quelque fois du talent, en passant par les reprises de Brassens par Maxime le Forestier et les chansons de Glee (sauf celles de Rachel et celles de Artie parce que leurs voix me font grincer des dents) Bref, j’aime le concept : on reprend un truc et on le fait à sa sauce.
En littérature j’aime ça aussi. Tiens en ce moment je lis (oui parce que je continue quand même à lire, sauf beaucoup plus lentement) l’anthologie des éditions Argemmios, Les héritiers d’Homère. Ah bien autant les nouvelles reprenant les mythes de façon littérales m’ennuient (et pourtant elles peuvent être très bien écrites), autant celles qui prennent, malaxent et transforment et envoient Oreste dans les backrooms et Narcisse en chirurgie plastique me sont passionnantes.
Et pour en revenir à Fables, c’est exactement ça, une espèce de fanfic en AU (Alternative Universe) avec des personnages charismatiques propulsés dans notre monde. Des règles sont édictées, des rôles sont attribués, des caractères sont transformés… ou pas. Et autant le premier volume est juste un plaisir coupable dans le plus pur (et le meilleur) style de la fanfic, autant le second soulève des thèmes un rien plus sérieux, en un remix hyper violents de la Ferme des animaux et Sa majesté des mouches (on y parle aussi de zoophilie)
J’attends vraiment de savoir ce que tout ça va donner (et j’ai le temps vu que les Japonais ne sont vraiment pas les spécialistes des séries à rallonge…) du point de vue de l’histoire fil-rouge, et aussi du point de vue de la petite fan que je suis (ma grande interrogation du moment étant « mais bon sang, le Grand Méchant Loup (trop charismatique pour une fan de Wolverine, je vous le dis) va-t-il oui ou non revoir le Petit Chaperon Rouge ? »)

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le 2 juillet 2010 dans lectures

 

Étiquettes : , , , ,

Une réponse à “Bill Willingham – Fables

  1. Blacky

    3 juillet 2010 at 5:34

    C’est MON comic préféré. Un véritable « must-read » pour tous les fans de réécriture de contes de fées. Je suis aussi fan de l’univers que des persos. J’en suis au 10e tome et je ne m’en lasse pas !
    Quant à Bigby… hé hé 😉

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :