RSS

Téméraire, tome 1 – Naomi Novik

18 Avr

Quand le HMS Reliant capture une frégate française avec sa cargaison, un œuf de dragon rare, le capitaine Will Laurence sait que sa vie entière va basculer. Nommé pilote du dragon Téméraire dans les Aerial Corps, il apprend peu à peu à connaître cette créature intelligente dont l’amitié indéfectible lui sera précieuse. Car la France, dirigée par un Bonaparte plus audacieux que jamais, rassemble ses propres dragons pour transporter ses troupes sur le sol britannique. Will et Téméraire doivent se préparer sans tarder à subir leur baptême du feu…

Comme d’habitude, je m’apitoie sur le 4ème de couverture qui vous ferait bien croire que nous allons avoir un beau et jeune héros qui va domestiqué un beau et fort dragon pour mettre sa pâtée à Napoléon dans une uchronie des plus fantaisiste.
Sauf que ce n’est pas tout à fait ça, et c’est pour ça que j’ai lu ce livre en un jour et demi (jour bossé en plus donc j’aurai pu le lire en une journée tout court)
Le jeune capitaine Will Laurence n’est pas jeune parce que doué, mais parce qu’en temps de guerre les promotions vont vite et qu’il a mis le pied sur un bateau à 12 ans, Naomi Novik faisant comme les créateurs de Master and Commander : on se documente sur l’armée, qui enrôle à 6 ans, et pas pour établir des nurseries ! Enfin bref, ça m’a plu déjà ce côté là, très documenté, réaliste, de façon à ce qu’on se dise que si les dragons existaient vraiment, ça se serait passé exactement comme ça.
Donc revenons à nos moutons. Will Laurence, dernier fils d’une grande famille coincée, a préféré entrer dans la marine que dans les ordres, soulevant l’ire paternelle. Il est respecté de ses hommes, et se retrouve un peu perdu quand le dragon dont son bateau hérite le choisit lui. Parce que pire que de devenir marin, il y a devenir aviateur ! Will y perd famille et fiancée. Il se retrouve dans un milieu qu’il a du mal à apprécier, et qui ne l’accueille pas vraiment à bras ouvert. Son milieu social et son éducation ne lui ont pas permis d’apprécier le fait que chez les aviateurs, il y a aussi des femmes. Ce qui mène à des scènes très justes et cocasses, finalement plutôt attendrissantes. Je pense que le personnage de Laurence joue beaucoup sur l’attrait que peut avoir le livre sur son lecteur.
Et puis il y a Téméraire. J’ai un souvenir très confus des dragons de Mercedes Lackey (je crois que je n’ai jamais fini le seul bouquin d’elle que j’ai ouvert), de fait je rapprocherai Téméraire, et une bonne partie des autres dragons de Novik de… Mémé, la grand-mère de Raghnarok, dans la BD éponyme de Boulet. On a les références qu’on peut mais Téméraire a un certain humour, adore les bijoux, aimerait apprendre à lire et, finalement, ce n’est pas Laurence qui le domestique, c’est lui qui domestique l’humain.
En fait Téméraire est un livre de fantasy plutôt léger, où les scènes de guerre ne sont que des petits évènements au milieu d’une chronique sympathique sur la vie des dragons en milieu humain.
J’attends avec une grande impatience de pouvoir lire le second volume (sur quatre) !

Publicités
 
2 Commentaires

Publié par le 18 avril 2010 dans lectures

 

Étiquettes : , , , ,

2 réponses à “Téméraire, tome 1 – Naomi Novik

  1. Faeldo

    18 avril 2010 at 8:09

    « J’attends avec une grande impatience de pouvoir lire le second volume (sur quatre) ! »
    Content de voir un autre retour positif sur ce roman. ^^ Et j’ai une bonne nouvelle pour toi : le tome 5 devrait être bientôt traduit en français…

     
    • elicad

      18 avril 2010 at 8:57

      JE suis sous le charme. J’ai beau dire que je n’apprécie pas beaucoup la fantasy, ça fait toujours du bien d’avoir quelque chose de léger à se mettre sous la dent 🙂

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :