RSS

Trop court, trop court !

05 Avr

J’aime bien raconter mes week-end. Quand il ne se passe rien je les raconte à mes proches, des fois à mes collègues, et des fois, quand il s’y passe des trucs un peu des oufs de la vie, j’aime bien les raconter ici. Beaucoup de gens détestent Paris, et moi j’adore. En tant que touriste me direz-vous : oui ben c’est vrai je n’y vis pas, mais en même temps je ne m’y sens pas touriste (même sue je tape les vrais touristes avec mon parapluie en plus)
En tout cas, j’y trouve toujours de quoi satisfaire divers besoins, soit trés terre à terre (passage à New Look et à Uniqlo parce que y’a quand même beaucoup plus de choix qu’en province mine de rien, soit complètement culturel. Un film (?) de Stephen Chow pour compléter ma collection, deux épisodes de Spaced qui m’ont faite mourir de rire (quoique l’humour y soit quand même très très très spécial, entre Black Books et The IT Crowd), des nouvelles très chouettes dans l’anthologie des dernières Utopiales (j’hésite entre deux à nommer pour le prix Rosny dont il faudra que je reparle ici bientôt)
J’avoue quand même que l’évènement que j’attendais le plus entre tous, c’était ma grande première au salon de thé des Grenouilles, organisé comme de bien entendu par Macalys.
J’y ai eu le plaisir de revoir certains comparses et de découvrir les têtes de quelques autres. Parce qu’internet c’est très bien, mais les rencontres IRL c’est vraiment encore mieux. Par je ne sais quel miracle j’ai pu citer Razorback dans la conversation, parler de Star Trek Enterprise aussi, des Chasseurs bien entendu, un peu des Invisibles. J’ai assisté à la naissance d’un projet qui m’a fait hurler de rire, j’ai discuté plein, j’ai écouté encore plus (je ne suis pas un moulin à parole en fait, j’écoute plus qu’autre chose la plupart du temps) Et tout ça, c’était grandiose.
Je suis très très impatiente de pouvoir participer à nouveau à ce genre de rencontre en octobre, date possible de mon prochain voyage à Paname. Entretemps il y aura eu Epinal, mais entre mai et octobre, ça va être diablement long…

Note : ah aussi un truc que m’a appris ce salon de thé, c’est que, définitivement, le trip bobo/restau hype, c’est pas pour moi (c’est pour personne : affichette « portables interdits » à l’entrée, prix exhorbitant et impolitesse des serveurs inclus !) Vive les pubs !

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le 5 avril 2010 dans écriture, vie

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Une réponse à “Trop court, trop court !

  1. Marie

    5 avril 2010 at 4:42

    Oui, reviens me voir !
    Tu es toujours la bienvenue chez moi de toute façon ! ^o^

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :