RSS

Le week-end de la loose

29 Nov

Même si j’en ai eu beaucoup comme ça, mais là je pense avoir décroché le pompon.
Déjà il faut savoir que depuis dimanche soir je n’ai plus de télé (et je n’ai pas eu le courage d’appeler free), que depuis mardi je suis enfermée chez moi pour un truc qu’on ne sait pas ce que c’est, et qu’en fait la solitude imposée c’est quelque chose que j’ai beaucoup de mal à supporter nerveusement.
Ce week-end j’aurai du sortir trois fois. Je suis sortie une demi-fois. Rien vendredi soir, une escapade samedi qui a failli se finir dans les pommes parce que c’était une très mauvaise idée, et Lunélivre annulé parce qu’il ne faut pas prendre de risque. Trois sorties pour lesquelles je me faisais un plaisir d’être ce week-end, pour trois raisons différentes. Et…. rien.
C’est aussi la fin du nano et je ne pensais pas autant regretter de ne pas l’avoir fait.
Créativement (néologisme ?) cette semaine a été une catastrophe et la fatigue due à la maladie n’aide pas à prendre le tout avec le sourire.

Ceci dit il faut que je vous avoue quelque chose : mon père m’a fait le plus beau cadeau de Noël en avance du monde. Il veut une suite à Verre Brisé.
Ca m’a fait bizarre.
(Tous les écrivains en herbe vous diront que les relations au proche par rapport à l’écriture peuvent être très compliquées et souvent obscures, d’où ma surprise)
Je me dis que ça va m’aider jusqu’à la prochaine soirée où cette fois je ne serai pas malade et où je pourrai vraiment m’amuser.

Publicités
 
3 Commentaires

Publié par le 29 novembre 2009 dans écriture, vie

 

Étiquettes : , , , ,

3 réponses à “Le week-end de la loose

  1. NB

    29 novembre 2009 at 10:18

    Bon courage pour te remettre. Ça va finir par s’arranger (si, si).

    Des bises (de loin !) et bon anniv’ en retard à ton blog !

     
  2. boite en carton

    30 novembre 2009 at 10:48

    Allez, je t’envoie plein de bonnes ondes et d’énergie pour retrouver la forme et le moral !

    Et j’ai une suggestion d’occupation. Est-ce que tu connais l’anime shojo Yume-iro Patissiere ?
    C’est du shojo de base, donc mignon et sans prétention, et rien qu’à regarder le générique, on est joyeux. (a condition de n’être pas allergique aux shojos)

    pitch : Ichigo est une gamine empotée dont le seul talent est de savoir manger des gâteaux, mais suite à un concours de circonstances, elle intègre une prestigieuse école de patisserie et… elle fait des gateaux. (avec quelques fairies et jolis garçons)
    Bref, c’est chou, ça donne envie de faire des gâteaux, ça ne demande aucun effort de réflexion, c’est plein de couleurs, de coeurs, de fleurs, etc. Tout ce qu’il faut dans ton cas.

    Recommandé par ma douce que ce truc met toujours de bonne humeur, par ma fille qui adore le générique, par moi par solidarité ! (ouais, en fait j’adore aussi le générique, j’avoue^^)

     
  3. Blackwatch

    30 novembre 2009 at 5:57

    Plein de bonnes ondes pour te remettre de ce fichu week-end !

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :