RSS

Nantes, son vent, sa pluie, ses crêpes, et ses grenouilles !

02 Nov

100_1007

Vendredi soir, après sept heures de saisie, je prends mon taxi personnel pour me rendre à la gare de Strasbourg. M’attendant 5h20 de TGV. Une épreuve. Une souffrance. Un périple. Durant lequel je mvais me rendre compte que n’apporter que du travail était une mauvaise idée, et oublier mon disque dur et ma DS à la maison une idiotie complète. Alors j’ai un peu dormi et je me suis beaucoup ennuyée jusqu’ 23h, heure à laquelle je posais le pied (fatiguée) sur le quai de la gare de Nantes, ville de l’Ouest que je ne connaissais absolument pas avant ce jour.
Quelques pas incertains mais rapides (car pressés de trouver un lit) me mènent à l’hôtel. J’ai profité d’une offre spéciale week-end ce qui fait que, en lieu et place de l’hôtel de premier prix que j’attendais, je me retrouve dans un 3 étoiles, matelas épais, baignoire et Canal + inclus ! Je crois que si je deviens un jour « auteur reconnu », mon grand trop ce sera de me faire inviter dans des hôtels pour les festivals. J’adore ça.
Sept heures plus tard, parce que je suis faite comme ça et que ça n’aurait pas ête drôle que mon corps me laisse une seule chance de me reposer, je suis debout. Faisant ma diva, je profite du buffet à volonté pour le petit-dej’, et me décide pour un peu de tourisme. Nantes, c’est beau. C’est aussi à taille humaine (comme Strasbourg), ça me plaît, et la cathédrale est très jolie. PAr contre l’idée de mettre des talons dans une ville médiévale c’est assez peu intelligent.
Mon petit tour achevée me voilà traversant le pont par-dessus la voie ferrées pour rejoindre le Palais des Congrès où ont lieu des Utopiales. Je suis en avance, comme d’habitude, je fais le pied de grue devant les portes, puis à l’intérieur, même si je profite de la très chouette exposition Dinotopia (ou comment les dinosaures et les hommes vivent en harmonie ensemble)
Il faudra attendre quelques temps avant que je ne croise, enfin, les grenouilles !\^o^/
Bon à partir de là on n’a plus beaucoup bougé du divan monopolisé. J’ai fait mon extra timide en étant assise à côté d’Adrianna Lorusso pendant 15 min (mais à mon avis elle n’a pas fait attention à moi), et j’ai rencontré plein de personnes que je ne connaissais alors que de pseudo, ou par mails interposés. J’ai revu aussi d’autres gentilles grenouilles, et l’émulation a commencé à bouillir (à l’heure où j’écris, il n’y en a pas encore de résultat concret par contre) J’ai appris beaucoup sur la communication, et on a papoté sur plein de sujets différents, dont le principal est resté, quand même, la littérature, avec quelques boucles sur le post-apo.
Premiers achats en poche, il est déjà tard et c’est l’heure des crêpes, une longue et bonne soirée, puis l’heure de rentrer à l’hôtel avec Garulfo. Une nuit d’indigestion plus tard, petit-déjeuner d’adieu à trois, je repars, je trapine, il pleut à cordes, et finalement je retourne sur le site. Excellente inspiration car, malgré mon jean mouillé et mon estomac barbouillé, je peux partagé trois mots avec Morgan et un peu plus avec Samantha (ce qui me permettra de faire mes ultimes achats aussi d’ailleurs, et de décrocher mes seules dédicaces (mais quelles dédicaces !) du week-end)
Retour à la gare, le vent nantais retourne et tord mon parapluie, qui finit donc à la poubelle. Salade à 10€ (argh) à la gare, de l’attente et 5h de train en pleine lecture de La lignée plus tard, et me revoici à Strasbourg, totalement cahot, mais quand même, vahcement heureuse.

Vivement la prochaine !

Et pour note, voici la liste de mes achats (le * indique que les ouvrages ont été offerts) :
Piments et Muscade « A la lettre », n°5, Automne 2009 (je vais devoir demander une dédicace à un certain artiste d’ailleurs maintenant)
Utopiales 09, anthologie de la manifestation, chez ActuSF.
– Roland Vartogue, L’offrande secrète, tome 1, chez Mille Saisons (et un très gentil auteur dédoublé ^^)
– Roland Vartogue et Gabriel Féraud, Premières aventures, chez Mille Saisons, nouvelles *
– Samantha Bailly, La langue du silence, tome 1, chez Mille Saisons.
– Samantha Bailly, Résistance, chez Mille Saisons *
– Robert Holdstock, La chair et l’ombre, Lune d’encre chez Denoël *
– Jérôme Noirez, Le diapason des mots et des misères, nouvelles, chez Griffe d’encre.
– Jean-Pierre Andrevon, Le Monde enfin, chez Fleuve Noir.
– Philip K. Dick, Au bout du labyrinthe, chez Robert Laffont *
– Richard Bessière, Le carnaval des enclonés, chez Rivière Blanche.
– Guillermo del Toro et Chuck Hogan, La lignée, tome 1, aux Presses de la Cité.
Bon je pense qu’à par l’achat de fangirl sur la dernière ligne, j’ai bien supporté les auteurs francophones et les petites maisons d’édition sur ce coup-ci ^^;

Publicités
 
4 Commentaires

Publié par le 2 novembre 2009 dans écriture, lectures, salons, vie

 

Étiquettes : , , , ,

4 réponses à “Nantes, son vent, sa pluie, ses crêpes, et ses grenouilles !

  1. Raphaël

    2 novembre 2009 at 10:56

    Hey, salut!

    Oh, du post-apo. J’aurais bien voulu me glisser dans la conversation. 🙂 Je crois bien n’avoir pas parlé de ce sujet du weekend alors que j’en ai passé une grande partie avec Thomas Geha. :p

    C’est sympa Nantes, n’est-ce pas?

    A un de ces jours.

     
    • elicad

      4 novembre 2009 at 9:27

      En fait on a surtout épiloguer sur La Route, en ajoutant quelques autres références 🙂 Mais c’était bien sympa.
      Eh oui, Nantes est ne très jolie ville, avec un chouette festival.

       
  2. Blackwatch

    3 novembre 2009 at 3:02

    ah ah! Toi aussi tu avais eu la bonne idée de te promener en talons hein ? J’ai appris cette dure leçon dès le premier jour 😉
    Ravie d’avoir pu te revoir en tout cas. Bonne lecture et à tout bientôt!

     
    • elicad

      4 novembre 2009 at 9:28

      C’est la dernière fois que je fais cette bêtise ! 🙂
      A tout bientôt aussi ^o^/

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :