RSS

Rapport à « L’Idée »

04 Juil

Suite à ce truc-là.
Ca ne me dérange pas de mettre ça en public parce que me connaissant ça va sans doute gravement évoluer d’ici que j’écrive un script complet…

Le Royaume de XXX est menacé depuis des mois par les ravages d’un dragon (ou autre, chercher un monstre un peu original, voire des manifestations spirituelles crades façon Berserk). Egalement tiraillé par des histoires de successions violentes en compliquées, on voit bien que ce Royaume, autrefois siège d’une importante magie, va clamser dans pas très longtemps.
Arrive alors un mercenaire façon brute épaisse, asocial et pas sympathique, dans le fond comme sur les bords. Il terrasse le monstre et se présente devant le roi pour réclamer son dû. Si possible de l’or, parce que le mercenaire il aime ça et la bière. Contre toute attente le roi, au lieu de lui offrir de l’or, lui offre la main de sa fille.
Le mercenaire il est pas très chaud. D’abord parce qu’il n’aime pas beaucoup les filles, et puis aussi parce qu’il n’a pas envie de se poser, de devenir un patriarche, d’arrêter de courir par monts et par vaux sur son fidèle destrier (noir comme le jais, pour faire bonne impression) Et puis en plus, l’unique fille du roi, elle est un peu jeune pour lui (je sais pas encore, 8 ou 12 ans) Bref le mercenaire regrette d’avoir occis le démon. Cependant comme dehors il fait froid et qu’il est crevé, il accepte l’hospitalité du roi pour deux nuits.
Il faut savoir alors, ainsi que l’expliquera au mercenaire le jeune garde du corps de la princesse, que celle-ci, première fille depuis plusieurs générations, serait susceptible de posséder le pouvoir originel qui a fait la puissance passée du royaume. Ce pouvoir se déclenchera (comme tout bon pouvoir, haha, quelle originalité) à la puberté et prendra toute ampleur à la perte de sa virginité. Et ça, cette possibilité infime qu’elle devienne reine de plein droit, ça ne plaît pas du tout à un grosse partie de la cour (la belle-famille pour faire original toujours) qui deviendrait bien roi à la place du roi. Ce dernier n’a plus rien à perdre, il est vieux, veuf et seul, et seule compte pour lui la survie de sa fille.
Bon gré mal gré, le mercenaire accepte donc d’épouser la fillette. Aidé du garde du corps, il met en scène la nuit de noces (draps souillés de sang et tout le toutim) et file sans demander son reste au tout petit matin, la fillette sur sa selle et le garde du corps aux basques (mais ça il ne le sait pas, même s’il s’en doute rapidement).
Le temps passe et, ne voulant vraiment pas consommer son mariage, mais ne pouvant pas non plus abandonner la gamine à son sort toute seule dans une cité quelconque pleine de dangers et de proxénète, le mercenaire en fait son écuyer.
Après maintenant faut trouver un scénario correct.

Contrairement à ce que ce début de script brouillon laisserait penser, il ne s’agit pas d’une parodie.
Et maintenant je suis certaine que mon cerveau va vouloir absolument lui trouver un titre…

Publicités
 
2 Commentaires

Publié par le 4 juillet 2009 dans écriture

 

Étiquettes : , , ,

2 réponses à “Rapport à « L’Idée »

  1. Black

    4 juillet 2009 at 6:24

    Plutôt cool comme syno. J’aime bien le détournement du mythe « chevalier qui occit le vilain dragon pour la main de la jolie princesse » c’est rafraîchissant.
    Si j’ai une suggestion à faire- mais tu le sais autant que moi ^^ – bosse sur les articulations de ton intrigue.
    Bon courage! 😉

     
    • elicad

      4 juillet 2009 at 6:46

      J’aimerais bien arriver à quelque chose de vraiment sombre, avec une relation père/fille tordue et puissante. Et trouver la suite adéquate 🙂
      Promis je vais y bosser sérieusement, et peut-être me réserver le premier jet pour le prochain nano (ou celui de 2010 puisque Les Chasseurs ont priorité)

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :