RSS

Lectures et écritures

13 Juin

Je viens de me rendre compte, après avoir laissé reposer les Invisibles une petite semaine, que la seconde partie, comme la première, débute par une partie à écrire entièrement. Ca me bloque… Une vingtaine de pages à revoir entre le massacre dont ont été témoins mes héros et leur arrivée en ville, et je bloque sur les trois premières (alors que le reste n’aura droit qu’à des modifications mineures, essentiellement de clarification et de logique)
*soupire*

En complétant mon site aujourd’hui, je me suis rendue compte qu’il y avait finalement quantité (bon pas tant que ça mais quand même) de micro-nouvelles et de nouvelles en lecture libre. Je ne m’étais pas rendue compte du nombre avant de les voir là sous forme de petites listes. Et finalement l’exercice me manque un peu : partir sur un mot et faire un texte d’une vingtaine de lignes dessus, c’est assez sympa et ça décoince.
Pourtant j’ai bien quatre ou cinq « mots » qui m’attendent sagement, dont un sur la musique et les robots que j’avais commencé et qui me plaisait assez.
Ceci dit je vous invite à aller lire tout ça : la lecture en ligne c’est agréable, les textes sont courts, et puis en plus ils sont cools (enfin pas selon moi hein, je suis trop modeste pour ça, mais d’après quelques lecteurs)

J’ai une chouette idée pour l’AT Surhumain, reprenant le monde de Se servir de ses dons, petit texte écrit pour un swap et que j’ai repassé aux yeux pointilleux des grenouilles ce soir pour pouvoir l’améliorer. Je vais pouvoir écrire à nouveau sur un enfant !
Concernant l’AT épistolaire, je suis coincée aussi. J’avais une chouette idée et puis plus rien. Ceci dit je sais que dans ce genre de cas, il faut que je m’attache littéralement au clavier pendant quatre heures pour que ça sorte. Sur des thèmes (l’érotisme) aussi instinctifs, pas besoin d’y revenir des jours et des jours, ça doit couler tout de suite sinon j’abandonne.
Mine de rien en fait j’ai rarement écrit des nouvelles sur plusieurs jours. Le premier jet vient toujours d’un coup, à quelques très rares exceptions près. De plus, les plus réussies sont celles qui ont toujours droit aux moins de corrections. Mais c’est casse-gueule aussi, cette écriture semi automatique peut desservir quand on n’a pas une idée très précise d’où on va et comment on y va. Ca vient de m’arriver exactement là, y’a quinze minutes, pour un AT de Vocalise. Tsss, il faut savoir construire un peu quand même !

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 13 juin 2009 dans écriture, site

 

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :