RSS

Les Imaginales, vendredi 15 mai 2009

18 Mai

Il flotte. L’horreur. Mais la météo avait prévenu que le week-end serait plus ou moins pourri.
Petit-déjeuner dans la chambre, douche, wi-fi (\o/) et nous descendons sur les Imaginales, dès l’aube (quasiment) Un café au bar et nous nous dirigeons vers notre première conférence de la journée.

10h00 : Les maîtres de la peur…. Le renouveau du fantastique français.

On parlera finalement peu de peur et d’horreur ici, mais ce sera quand même une excellente conférence. Je découvre avec bonheur de Sire Cédric, dont je me moquais gentiment l’année dernière, est en fait un auteur tout à fait intéressant en conférence. Je rejoins d’ailleurs la plupart de ses propos. Ceci dit, après avoir lu une de ses nouvelles, je sais que son style ne me plaît pas.

11h00 : L’imaginaire européen… Une nouvelle donne ?

La découverte du festival est un bonhomme d’une soixantaine d’années, au cheveux très blancs, à la bedaine sympathique : Andrzrej Sapkowski, écrivain de fantasy polonais. Cet homme est un spectacle à lui tout seul, a beaucoup d’humour, et a une relation très saine par rapport à l’écriture.
« Des caractères noirs et une page blanche. C’est tout ce que nous sommes. Il n’y a pas de dragons sur ces pages, il n’y a que des mots, et un écrivains n’est rien d’autre » (tentative de retranscrire plus ou moins fidèlement la phrase qu’il dira lors d’une autre rencontre. Phrase applaudie et que je pense garder en mémoire pour très longtemps.
Je retrouve Adrianna Lorusso, Italienne très européenne, et qui visiblement déteste qu’on la mette dans une case. Je la rejoins de plus en plus dans ses réflexions.

Pour le déjeuner, Garulfo, Blacky et Pingu ont monopolisé une table du bar pour une picnic au lieu d’aller au restau, nous nous y joignons subtilement (super subtilement même) avec nos hot-dog. Hors de question de courir en ville sous la flotte ! On passe un excellent moment et je découvre la pâte à tartiner au Speculos…

14h00 : Rencontre avec Andrzej Sapkowski, le maître de la fantasy nous vient de Pologne.

Un des grands, très grands moments du festival, à mourir de rire aussi (et mes énormes félicitations à Lionel Davoust pour ne pas avoir flancher durant la traduction !)

15h00 : A ne pas mettre entre toutes les mains… Quand l’imaginaire nous bouscule !

Une conférence avec Ayerdhal est toujours très… intéressante. Moins violente que l’année dernière, l’heure s’est bien passée, et j’ai fini par jeter mon dévolu sur un des ouvrages de Elise Fontenaille.

Ensuite je crois qu’on a fait des tours de table et pris le goûter. Souvenirs très confus, et rencontre avec NB qui va bientôt aller au speed-dating, qu’elle explique et raconte sur son blog (ainsi que Tsumire)

18h00 : Comment se faire éditer ? Quatre éditeurs en quête d’auteurs…

On n’y apprend pas grand-chose, et quelque part ça fait peur. Cependant, c’est là qu’on se rend compte que le boulot effectué sur Cocyclics peut vraiment être attrayant pour les éditeurs… NB part au speed-dating, je suis nerveuse, je me demande si j’aurai moi le courage de participer à ce genre de chose…

Nous faisons nos asociales pour le restau du soir ! (pour cause de programme chargé) Rejointes par Anne, nous allons manger rapidement une pizza avant d’assister au spectacle du soir.

21h00 : Concert Palo Alto, Slowing apocalypse. Hommage à J.G. Ballard.

La musique expérimentale, je n’en avais jamais goûté en vrai. Mais présentez-moi une monologue sur musique décrivant la masturbation de l’écrivain devant un poster de Ripley dans Alien, ajoutez-moi des extrait de Romero, des bruits et des sons tous plus distordants et envoûtants les uns que les autres… J’admets que ce n’est pas acceptable pour tout le monde (nous n’étions même pas quinze dans la salle) mais QUEL PIED !

Le soir, taxi, dodo, c’est fatigant tout ça…

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 18 mai 2009 dans festival, vie

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :