RSS

Les Imaginales, dimanche 17 mai 2009

18 Mai

Il fait toujours beau ! Un peu plus frais que le samedi mais ça va. Et heureusement puisque, après avoir rendu nos clés à l’hôtel, nous nous rendons compte qu’il n’y a pas de bus le dimanche. Une heure après, on arrive sur le site. Bar, café, et tout, on se pose, on ne bouge plus.

Et là, miracle, une journaliste de Vosges Matin arrive, voit nos valises, nous pose des questions, et avant qu’elle ne s’envole vers d’autres lieux, je place trois mots sur Cocyclics ! Et ces trois mots sont dans l’article publié ce matin sur le site (et je suppose dans la version papier du journal)
Comme dit Arnaldus, COCYCLICS RISING !!!!!! (Au moins un peu)

Pendant que Marie va voir une conférence sur Dieu (ça n’avait rien d’ostentatoire hein), je reste plantée dans mon fauteuil, à lire Ta-Shima, le livre de SF (OUAIS !) space opera (OUAIS OUAIS !) d’inspiration japonisante (YOUPI) de Adriana Lorusso (et j’ai la plus belle dédicace du monde d’ailleurs)

On mange un peu, on croise NB sur le départ, les dernières grenouilles s’éparpillent, et on se bouge enfin à 15h.

15h00 : L’imaginaire…. C’est aussi la BD !

Ben oui, si Boulet est là et participe à une conférence, on y va, forcément ! C’était assez marrant, instructif aussi sur la façon dont les illustrateurs appréhendent les textes, se construisent dans l’imaginaire. Et Boulet Rocks quoi, franchement…

16h00 : Le grand retour des anthologies… Editeurs courageux ou lecteurs curieux ?

Conférence très intéressante, sur le mouvement éditoriales qui est finalement le seul moyen de reconnaissance des jeunes auteurs aujourd’hui (non parce que publier un roman hein… faut avoir du temps, du talent et de la chance ! Ce que j’aurai un jour bien entendu, mais en attendant…) Découvrir des passionnées, et des passionnées qui travaillent pour rien quasiment, ça réchauffe. Assez pour repartir à la gare.

Tortillard, pause à Saint-Dié, TER vers Strasbourg, nuit noire, cordes de pluie et éclairs.
Je rentre chez moi à 22h, directement au lit.
Vivement l’année prochaine.

J’aurai qu mal à savoir quel a été mon meilleur souvenir des Imaginales cette année. J’en ai exposé de très nombreux durant ce compte-rendu (la rencontre des grenouilles, de Blacky et NB avec lesquelles je me suis vraiment bien entendue, et, croyez-moi les filles, avec une asociale comme moi, c’est pas tous les jours que ça arrive ! La rencontre de Nathalie Dau aussi, et de nombreux autres auteurs, de Lionel Davoust auquel j’ai avoué mon amour immodéré des nouvelles)
Mais je crois que je me souviendrai surtout de l’éclair de compréhension, ou d’intérêt, ou juste de sympathie, que j’ai pu lire dans le regard d’Adriana Lorusso quand, me faisant une dédicace, elle me demandât ce que je faisais, et que je lui répondis que j’écrivais un space opera.

Publicités
 
9 Commentaires

Publié par le 18 mai 2009 dans festival, vie

 

9 réponses à “Les Imaginales, dimanche 17 mai 2009

  1. Boite en carton

    18 mai 2009 at 10:53

    Ah, avec Ta-Shima, tu me donnes envie !

     
    • elicad

      19 mai 2009 at 5:20

      Je commence à comprendre que nous n’avons pas les mêmes goûts en matière de beaucoup de choses, mais peut-être nus rejoindrons-nous sur le space opera ^^

       
      • Boite en carton

        19 mai 2009 at 10:20

        Space opera, c’est clair que j’aime ça. c’est le meilleur de la SF 🙂
        Mais il y a une autre chose qui m’attire vers ce titre, c’est le coté Japon. Je suis grand fan de culture japonaise, depuis le shintoïsme qui me fascine, l’effervescence du high-tech, la cérémonie du thé, mais aussi les manga et les grands auteurs…

         
  2. Blacky

    19 mai 2009 at 10:27

    Ca a été super de te croiser la Miss, contente d’avoir pu faire ta connaissance. J’aime beaucoup les compte-rendus! perso, je suis curieuse de voir ton avis concernant le livre de E. Fontenaille. Faudra que tu te fendes d’un post à ce sujet !

     
    • elicad

      19 mai 2009 at 5:21

      Je finis d’abord Ta-Shima, et ensuite ce sera Fontenaille. Mais pas de souci, je ferai un topo ! (après tout, mes journées vont devenir très libres…)

       
  3. Tsumïre

    20 mai 2009 at 10:37

    Eh bien, tu fais un résumé du tonnerre. En plus, quelle assiduité aux conférences. Chapeau! Faudra que je sois plus sérieuse l’année prochaine.

     
    • elicad

      20 mai 2009 at 4:06

      Je suis fan des conférences, et j’ai découvert que c’était un excellent moyen de découvrir des auteurs (même si j’ai sérieusement fatigué samedi ^^)
      (Oui et puis l’année prochaine tu pourras venir dès le jeudi !)

       
  4. NB

    21 mai 2009 at 12:43

    Ravie de t’avoir rencontrée aussi ! Et je te confirme pour Nathalie Dau : plus tu lis, plus tu aimes !

     
    • elicad

      21 mai 2009 at 7:51

      J’ai lu une de ses nouvelles hier soir, j’approuve. Je ne m’attendais pas à ça, et ça a été une très agréable surprise 🙂

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :