RSS

MILK & Fruit Juice – critique (?) album

10 Nov

cd

MILK & Fruit Juice, c’est déjà un peu l’histoire de l’internet. Vous savez, ces rencontres qui en amènent d’autres et d’autres et encore d’autres et ce que vous trouvez au final s’avère étonnamment proche de vous.

MILK & Fruit Juice, je les ai connu il n’y a pas très longtemps, grâce à la freebox, qui héberge la chaîne Nolife, dont l’un des présentateurs se nomme Davy, sur le blog duquel je vais, par l’entremise duquel je suis allée sur le blog de Didier, autre présentateur, qui parlait de MILK & Fruit Juice. Passage sur la page MySpace obligatoire, écoute de quelques extraits, achat du CD.

Je reçois l’album, je scrute la pochette, je repère deux noms que je connais, Littlesa et Sironimo, pour être déjà passée sur leurs blogs respectifs, et un troisième, Cococerise, dont j’apprendrai une semaine plus tard qu’une de mes meilleures amies la connaît.

Ouf. A un moment j’aurai pu croire que l’internet pouvait vous emmener au bout du monde, alors qu’il ne fait que trouver des liens entre des choses qui au premier abord n’en n’ont pas forcément (ceci dit, après quelques années passées dans un milieu assez spécifique, ce genre de coïncidences ne devrait plus vraiment me surprendre)

Mais je ne suis bien sûr pas là pour parler de mes considérations philosophiques sur ce petit monde. Non. En fait je voulais vous parler musique.

J’ai été attirée d’abord par… la couverture de l’album. Un joli beige à petits carreaux, et cet ornithorynque inquiet et frileux habitant dans une boule à neige. Un peu de rose, un peu de vert, c’est sobre, c’est original, et ça donne une excellente idée du contenue de l’album. Car Nobody listens to silent people est un ensemble mignon, un peu étrange, tout doux et chaleureux, un ensemble que l’on écouterait volontiers dans son canapé, casque sur les oreilles et tasse de thé à la main, pendant que dehors neige ou pluie vous incite à rester dans votre cocon, tout en instillant en vous de mélancoliques pensées.

Et ça fait du bien !

Il y a même un yukulele, mais si discret, si mignon, si délicat, qu’on en oublie l’objet « à la mode » pour en profiter complètement.

Je n’ai jamais autant apprécié d’avoir cédé à une impulsion d’achat, et je vous conseille à tous d’aider ce groupe indépendant à se faire un peu plus connaître !

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le 10 novembre 2008 dans Non classé

 

Étiquettes : , , ,

Une réponse à “MILK & Fruit Juice – critique (?) album

  1. littlesa

    11 novembre 2008 at 12:44

    Hey, coucou, une critique de l’album, c’est chouette… bonjour en passant, puisque je suis liée dans ce post ! Et hop, je file lire ton blog en entier 😀

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :