RSS

Martha Jane Cannary – Christian Perrissin et Matthieu Blanchin

22 Oct

Titre complet :
Martha Jane Cannary, Tome 1 : Les années 1852-1869 : La vie aventureuse de celle que l’on nommait Calamity Jane.

Grâce, encore une fois, à Marie, me voici à lire une autre très belle pièce de la bande-dessinée contemporaine, soit la vie de Calamity Jane, héroïne du far-west américain.
Ce premier volume nous plonge dans les débuts de vie de Martha Jane, orpheline à quinze ans, à la tête d’une fratrie pauvre et seule. C’est pour eux qu’elle quitte Salt Lake City à cheval, habillée comme un garçon, et décidée à gagner de l’argent.
Le dessin, d’un doux sépia monochrome, reste loin de l’académisme habituel de la bande-dessinée franco-blege. Il reste naïf, vif et assez enlevé, un peu enfantin dans sa maladresse, ce qui colle parfaitement au caractère paysan et non éduqué de Martha Jane.
Les auteurs prennent visiblement plaisir à décrire ces scènes de vie, traversée des montagnes et vie des colons dans les forts, sans jamais en censurer la rudesse, mais sans misérabilisme non plus. Et ils laissent de temps en temps place aux cartes, et, surtout, à des textes qui, bien que jamais ennuyeux, offrent une base documentaire extrêmement intéressante sur leur héroïne.

Martha Jane Cannary est une excellente bande-dessinée, une belle oeuvre historique, et un très bel objet.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 22 octobre 2008 dans lectures

 

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :