RSS

Bouge ton slip et saute en l’air !

14 Sep

Ce blog peut paraître très sérieux puisqu’on y parle essentiellement de livres (ou de futurs best-sellers écrits par moi) mais, en fait, il est là surtout pour témoigner de ma vie culturelle. Celle-ci se limitant souvent à une lecture sous la couette, mes posts se sont retrouvés très souvent un poil limités. N’empêche que, de temps en temps, il m’arrive de sortir…
Hier donc j’étais invitée à la Fête du slip de Molsheim, baptisée Bouge ton slip! et se déroulant à Mutzig. Marchant courageusement sous la pluie battante, je rejoignis donc la campagne alsacienne pour une nuit de folie. Enfin je vous rassure de suite, sous son titre un peu destabilisant, Bouge ton slip! s’est avéré être un excellent mini festival : une soirée, quatre concerts, quatre styles de musique différents, et une ambiance festive et familiale.
On a commencé assez fort à 19h avec le chanteur de reggae Kaya-P. Malgré un public clairsemé et peu habitué à ce genre de musique, le jeune homme a assuré un excellent show, ne s’est jamais démonté et nous a sorti quelques chansons efficaces. Son reggae mâtiné de sons plus rock et rap m’a bien plu, malgré quelques messages politiques un peu trop angéliques à mon goût (mais c’est un reproche que je fais à beaucoup de groupes de ce style, et ça ne m’empêche pas d’écouter Tryo avec plaisir)
L’énorme surprise fut le second concert, du groupe Maniacx. Des jeunes gens qui font de la fusion, qui ont beaucoup écouté les Beastie Boys quand ils étaient petits, et qui ne se prennent absolument pas au sérieux. Ils avaient leur fanclub (de 15-17 ans à tout casser) et ça a commencé à bien bouger. L’anglais était hyper maîtrisé, la voix du chanteur rapide, la musique très bien mixée. Je pense que j’irais les revoir avec beaucoup de plaisir en concert (en attendant je vais découvrir la musique version studio, en espérant n’être pas trop déçue du résultat…)
Après la transe rock/techno est arrivée la transe barbare des Tambours du Bronx. Attention : boules quiès obligatoire ! Je ne connaissais le groupe que de nom, mais quelle claque en concert ! Là où j’attendais un show se percussions, j’ai assisté à un concert de rock pur (et très dur) où il est très difficile de ne pas être hypnotisé par le rythme, par les mouvements (et les muscles) des musiciens, par la musique techno, par les mises en scène. Il me semble assez difficile de décrire l’état dans lequel peut plonger ce genre de musique. En quelque sorte, il faut le voir pour le croire ! (Sur la photo du haut, le bout de bois est un morceau de bâton cassé récupéré à la fin du concert… Ils ont du en casser comme ça un nombre certain)
Suivait ensuite Le Train de 7h45, une gentille fanfare aux inspirations tsiganes dont j’ai goûté la musique dans le hall de la salle de concert. Mais je ne les i pas suivi quand ils sont montés sur scène : trop fatiguée, il était temps d’achever la soirée !

Je souhaitais faire ce billet non seulement pour rendre compte d’une soirée absolument fantastique, mais également pour rendre hommage à tous ces festivals qui voient le jour grâce à l’immense travail des associations et des bénévoles. Il ne faudrait pas que ce genre d’évènements, qui a déjà du mal à survivre, perdre totalement pied à cause de réformes politiques à côté de la plaque (Vivent les bénévoles !)

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 14 septembre 2008 dans Non classé

 

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :