RSS

Daniel, de François Jonquet

18 Mai

Daniel Il est des livres que l’on ouvre presque par hasard, ici par l’entremise d’une émission de radio. De François Jonquet je ne connaît rien ; de Daniel Emilfork j’en sais un peu plus, un visage et une voix, deux films et un passage télévisé lors d’un lointain festival de Cannes.
François Jonquet a donc fréquenté Daniel Emilfork quelques temps avant la mort de l’acteur. Et il livre ici des scènes, des morceaux de conversations téléphoniques, des instants presque magiques où se dessinent la tristesse, la mélancolie, la misère et une grande classe. Daniel Emilfork était peut-être le dernier représentant d’une race aristocratique et sublime d’artistes, de dandys, de personnes demandant autant aux autres qu’à eux-mêmes.
Ce livre n’est pas une biographie, mais sans doute est-il celui qui permet le mieux de brosser ce portrait d’un grand homme, mort dans la pauvreté et une obscène indifférence.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 18 mai 2008 dans lectures

 

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :