RSS

The Lost Room : bienvenus au motel

06 Fév

The Lost Room.
Mini-série américaine en trois épisodes de 80 minutes.

Vous avez peut-être eu le chance regarder The Lost Room lors de son passage sur M6 à la rentrée. Pour ma part, j’ai dévoré cette mini-série en deux jours, à raison d’un épisode par repas plus un en soirée.
L’histoire est à la fois très simple et très compliquée. Et, bien que je ne connaisse pas toute la filmographie du monsieur, c’est à David Lynch que j’ai pensé tout au long de mon visionnage. Non pas que The Lost Room soit un objet opaque et incompréhensible. Disons plutôt qu’une certaine ambiance, et la faculté très particulière à rendre l’extraordinaire normal, et l’ordinaire complètement décalé, me font rapprocher The Lost Room des oeuvres de Lynch.

A la suite d’un étrange assassinat, l’inspecteur de police Joe Miller se retrouve à poursuivre un jeune délinquant qui ne cesse de lui filer entre les doigts. Le jour où ce dernier meurt, il confie à l’inspecteur une clé de motel étrange et « magique ». En effet, cette clé ouvre toutes les portes. Il ne s’agit pas d’un simple passe-partout, puisqu’en l’utilisant, on aterrit automatiquement dans une chambre de motel, vide. Et la porte de cette chambre donne sur toutes les autres portes du monde, pour autant qu’on sache où on va.
Joe Miller découvre peu à peu l’existence d’autres objets magiques, tous liés à cette chambre (notamment un stylo et un ticket de bus), et tous possédant un pouvoir différent, soit très inutile (cuire un oeuf dur), soit très effrayant (électrocuter). Mais l’affaire se complique lorsque sa fille se retrouve dans la chambre, sans la clé magique : elle disparaît purement et simplement. Joe Miller (accusé maintenant de meurtre et d’enlèvement) va devoir percer à jour le mystère de ces objets, fuir ou coopérer avec d’étranges personnages, afin de récupérer sa fille.

Outre le fait de laisser l’ordinaire se laisser peu à peu submerger par l’extraordianire, j’ai trouvé que le gros point fort de cette série était non pas de chercher à expliquer le pourquoi, mais plutôt de faire participer le spectateur, à travers Joe Miller, à un jeu de piste des plus passionnants. J’ai souvent pensé à ce jeu mythique sur PC auquel je jouais il y a quelques années, Myst. On se retrouvait sur une île dont on ne savait rien, à tenter de déchiffrer un langage inconnu, et à cherhcer et trouver des portes menant à d’autres lieux, a priori sans lien les uns avec les autres, mais qui, à partir du moment où l’on en comprenait le sens, trouvaient toute leur logique et dévoilaient le sens du monde, un monde sans ennemi mais bourré d’indices.
The Lost Room est un immense jeu de piste. Les esprits cartésiens auront sans aucun doute du mal à s’y attacher, car il n’y a vraiment, à aucun moment, de réponse, même s’il y a un élément déclencheur. Le héros ne cherche de réponses que pour retrouver sa fille, et non pour répondre à ses interrogations intellectuelles ou mystiques. C’est aussi la raison pour laquelle il coopère avec tous les personnages qu’il rencontre, et qu’il n’a, finalement, aucun autre ennemi que la chambre, même s’il risque sa vie de nombreuses fois.
La série est servie par une mise en scène plutôt sobre, une très bonne bande son, de très jolies lumières et un casting solide.

Deux problèmes subsistent cependant après visionnage. D’un, j’ai horriblement envie de rejouer à Myst, mais je n’ai pas de version compatible XP. De deux, j’ai encore honte de ne pas avoir reconnu en Joe Miller Peter Krause, l’interprète un peu pâlot (mais cela va si bien à ce rôle) de Nath dans Six Feet Under. A se demander si je suis vraiment une fan de séries télé… Tss…

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 6 février 2008 dans Non classé

 

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :